DMG MORI Sailing Team

L'IMOCA 60 – plus de 20 pièces de précision DMG MORI à bord 

Le « DMG MORI Global One » – un IMOCA de 60 pieds de long – est un bateau de compétition en mer. La DMG MORI Sailing Team a totalement reconstruit ce bateau haut de gamme. À bord se trouvent des composants extrêmement stables en titane, dont la fabrication relevait de la responsabilité des experts CNC des usines DMG MORI de Pfronten, Wernau et Bielefeld. 

À bord : Plus de 20 pièces de précision fabriquées sur des machines DMG MORI
À bord : Plus de 20 pièces de précision fabriquées sur des machines DMG MORI 

Naviguez jusqu'aux limites de la physique

Lors d'une régate comme le Vendée Globe, tant les hommes que le matériel se donnent à fond. D'une part, les skippers ont besoin de force, d'endurance et d'une gestion ingénieuse de leur sommeil. De plus, ils doivent être techniquement qualifiés afin de pouvoir réparer eux-mêmes des parties importantes du bateau en cas de vent et de tempête. De leur côté, les bateaux sont constamment exposés à des forces puissantes : le vent, les vagues et les charges tirent constamment sur les matériaux – souvent avec une puissance de plusieurs tonnes. Il n'est pas rare que les bateaux atteignent les limites de la physique.  

Une expertise combinée pour créer un bateau haut de gamme 

Il est d'autant plus important d'avoir un bateau solide et fiable qui puisse défier ces forces. Lors de la construction du « DMG MORI Global One », trois compétences clés ont été réunies : l'expérience de marins professionnels, les connaissances de constructeurs passionnés de bateaux et le savoir-faire d'un fabricant mondial de machines-outils. 

Multiplast, constructeur de bateaux français spécialisé dans le haut de gamme, a construit l'IMOCA 60, tandis que l'équipe DMG MORI Sailing accompagnait le projet avec toute son expérience et son savoir-faire. Dans le même temps, DMG MORI fabriquait les pièces critiques et les composants complexes – un total de plus de 20 composants de haute précision pour la construction de l'IMOCA 60 ont été fabriqués sur des machines DMG MORI.  

Au cœur du bateau : la quille 

La quille est un bon exemple de la contrainte extrême du « DMG MORI Global One » sur l'océan. Elle empêche le bateau de chavirer et contribue de manière significative à ses performances. En raison de son propre poids de quatre tonnes, la quille doit être reliée de manière absolument fiable à la coque. « À grande vitesse et dans les manœuvres de direction, des forces allant jusqu'à 60 tonnes agissent également sur cette quille », explique Charles Euverte, directeur technique de l'équipe DMG MORI Sailing. C'est pourquoi un système de fixation a été conçu pour la quille, constitué de quatre composants en titane haute résistance et extrêmement légers. Ensemble, ils forment l'axe sur lequel la quille est fixée. Les composants en titane de la construction de bateaux sont appelés AFT PLATE, AFT CAGE, FRONT PLATE et ont été fabriqués dans les usines DMG MORI. Au final, il y a toujours un peu de DMG MORI qui fait le tour du monde avec Kojiro Shiraishi.

Aperçu des composants fabriqués par DMG MORI : 

À bord : Plus de 20 pièces de précision fabriquées sur des machines DMG MORI
À bord : Plus de 20 pièces de précision fabriquées sur des machines DMG MORI 

En savoir plus sur les machines :