Veuillez mettre à jour votre navigateur :

Votre navigateur web Internet Explorer 11 est obsolète et nest plus pris en charge.

Laffichage des contenus et des fonctionnalités ne sont pas garantie.

DMG MORI Sailing Team

Faites connaissance avec l'équipe de DMG MORI Sailing

Sailing Team

Kojiro Shiraishi
Charles Euverte
Corentine Lemonnier-Le Tuaud
Shota Kanda​​​​​​​
Simon Suzuki
Benoît Mariette
Thierry Duprey du Vorsent
Benjamin Ferron
Léo Gonin
Antonio Herrera

IMOCA 60 Skipper: Kojiro Shiraishi

Kojiro Shiraishi
Kojiro Shiraishi

S’il n’avait pas entendu parler de Yukoh Tada et de ses aventures, Kojiro aurait tout aussi bien pu embrasser une carrière de golfeur professionnel, de joueur de baseball ou d’astronaute. Tada a été le premier Japonais à remporter une course à la voile en haute mer. Alors âgé de 17 ans, Kojiro, originaire de la ville côtière de Kamakura, a tout mis en œuvre pour rencontrer en personne le skipper expérimenté - et il a réussi ! Devenu plus tard son mentor, Yukoh Tada a largement contribué à ce que Kojiro se donne à son tour corps et âme à la voile. À l'âge de 26 ans, il fait le tour du monde en solitaire et devient le premier Asiatique à franchir la ligne d'arrivée du Vendée Globe en 2021. 

Pour se préparer physiquement et mentalement à une régate, Kojiro pratique un art martial japonais qui s’inscrit dans la famille des budō - le Iaido - ou art du sabre, et s’adonne régulièrement à la méditation. Partager du temps avec l’équipe dans la team house de Lorient est aussi pour lui une partie importante de la préparation. Il apprécie notamment les talents culinaires de Shota, son responsable en relations publiques. 

La voile est une aventure. Accéder à des lieux que peu de gens seront amenés à voir.

Kojiro Shiraishi

Le manager de l’équipe et directeur technique : Charles Euverte

Charles Euverte
Charles Euverte

Enfant, Charles pratiquait la voile avec ses parents. Plus tard, le manager actuel de l’équipe DMG MORI Sailing Team prendra la barre et se hissera en haut du classement lors de différentes régates. Il assiste Kojiro depuis le Vendée Globe 2016-2017. Lorsque DMG MORI décide de créer sa propre équipe de voile, il se retrouve d’emblée embarqué dans l’aventure. Sa mission consiste à veiller à ce que le skipper et la DMG MORI Sailing Team atteignent leurs objectifs.

En tant que responsable technique du projet, Charles a suivi de très près la conception et la construction du « DMG MORI Global One ». En tant que manager d’équipe, il doit garder au quotidien la tête froide même quand le stress atteint son paroxysme. Voilà ce qui anime le pragmatique passionné de voile Charles Euverte. Pour lui, chaque régate est une aventure qu’il convient de vivre en équipe. En effet, « Global One » ne signifie à ses yeux rien d’autre que '1 équipe, 1 équipage, 1 objectif'.  

 Nous formons une unité forte grâce à l’esprit d’équipe que nous avons développé au fil des dernières années. Sur terre comme en mer. 

Charles Euverte

Operational Manager : Corentine Lemonnier-Le Tuaud 

Corentine Lemonnier-Le Tuaud
Corentine Lemonnier-Le Tuaud

Corentine a grandi sans jamais s’éloigner trop longtemps de sa Bretagne natale et en particulier de Lorient, ce qui lui a permis de toujours garder un lien fort avec la voile. Forte d’une expérience de plus de 10 ans dans la voile, elle a notamment participé en 2012 à l’organisation de la Krys Ocean Race, une transatlantique reliant New York à Brest à bord des MOD70. 

Elle a rejoint le DMG MORI Sailing Team en 2020. Grâce à ses talents d’organisatrice, main dans la main avec le Team Manager, Corentine garde un œil sur tout ce qui se passe : que ce soit l’organisation d’événementiels ou la gestion au quotidien des projets de l’équipe et de l’IMOCA. Ce qui la fascine dans la voile c’est la passion contagieuse de toutes les personnes impliquées. Il n’y a pas une journée qui se ressemble et elle essaye toujours dans tirer le meilleur – avec beaucoup d’engagement et en restant toujours à l’écoute. 

Travailler dans la voile implique ardeur et engagement.

Corentine Lemonnier-Le Tuaud

Le responsable en relations publiques : Shota Kanda 

Shota Kanda
Shota Kanda

Shota a pratiqué la voile pour la première fois il y a quelques années seulement – et d’emblée sur l’IMOCA 60 impressionnant et racé skippé par Kojiro. Pour le Japonais né à Chamonix, cette expérience profondément marquante aura des conséquences : depuis 2016, il travaille pour le skipper comme responsable en relations publiques et traducteur. Pendant les régates, Shota Kanda est un lien crucial entre la terre et la haute mer : c’est lui qui gère la communication pour les échanges par satellite entre le skipper Kojiro et l’équipe sur la terre ferme. 

Shota n’est pas seulement un passionné de voile. Son sport de prédilection reste le golf, qu’il a pratiqué en professionnel. Il est d’autant plus en mesure d’apprécier l’engagement inconditionnel de Kojiro pour la voile. Il admire en outre le courage de tous les skippers et a un profond respect pour leur capacité à gérer les aléas pendant une course. En tant que responsable en relations publiques au service de Kojiro, Shota désire transmettre notamment la fascination incroyable d’une course en haute mer et la détermination des skippers.  

 Les skippers font preuve d’un courage sans borne en haute mer. 

Shota Kanda

Assistant & Translations : Simon Suzuki 

Simon Suzuki
Simon Suzuki

Ayant pratiqué la voile avec son père au Japon et œuvré au sein de l’équipe junior japonaise, Simon comprend parfaitement ce qui se passe dans la tête de Kojiro. Simon est entré dans l’équipe de Kojiro il y a trois ans par l’entremise d’un ancien coéquipier de son équipe junior. Depuis lors, il accompagne le skipper et assiste la DMG MORI Sailing Team.

En tant qu’assistant il a à sa charge toutes les tâches administrative pour conduire le projet au quotidien. Sa maîtrise des langues (le Japonais, Français et l’Anglais) font de lui un membre indispensable au quotidien.  Simon apprécie la composition internationale et multiculturelle de la DMG MORI Sailing Team.

Expérimenter le pouvoir de la nature. 

Simon Suzuki

Technical Director: Benoît Mariette

Benoît Mariette
Benoît Mariette

En tant que Directeur Technique au sein de l’équipe, la mission première de Benoît est d’assurer l’optimisation et la performance du bateau. Afin d’y parvenir, il travaille en étroite collaboration avec les voiliers, les experts météo ainsi que les experts en analyse de données afin de trouver la meilleure solution à bord. Il navigue également à bord du bateau pendant les séances d’entrainements et étudie les données recolletés à l’issu. Mais quoi qu’il arrive, Benoît mettra toujours les besoins du skippers en avant. De son point du vu, il s’agit surtout de fournir un bateau compétitif à Kojiro.

Le sport et la nature sont également des points très importants dans sa vie privé : lorsqu’il ne navigue pas, Benoît aime passer du temps à faire de l’alpinisme dans les Alpes.

Les projets liés à la Voile sont des aventures uniques dont je ne pourrai me passer.

Benoît Mariette

IMOCA 60 Boat Captain: Thierry Duprey du Vorsent

Thierry Duprey du Vorsent
Thierry Duprey du Vorsent

Thierry est le Boat Captain de l’IMOCA depuis 2022. Ce marin expérimenté est déjà venu à bout de nombreux défis délicats, dont une Route du Rhum et un Trophée Jules Verne en tant que membre de l’équipe de Banque Populaire.

Un IMOCA 60 est un bateau très exigeant et fragile. C’est pour Thierry insiste encore plus sur le fait que travailler en équipe dans ce contexte est important en utilisant les compétences individuelles de chacun. « Global One » prend tout son sens puisque cela signifie rassembler différentes cultures et différentes expériences professionnels autour d’un projet commun sans oublier le partage de connaissance entre les jeunes générations et les anciennes générations.

Une compétition telle que le Vendée Globe nécessite un esprit sain et l’esprit d’équipe.

Thierry Duprey du Vorsent

Constructeur de bateaux et logisticien technique : Benjamin Ferron  

Benjamin Ferron
Benjamin Ferron

Constructeur de bateaux, Benjamin est aussi responsable de la logistique technique. Il fabrique des pièces en carbone pour le voilier, les répare et les optimise. De plus, il organise le hangar à bateaux qui abrite le « DMG MORI Global One « à Lorient La Base. Pour remporter des courses comme le Vendée Globe, un voilier doit à ses yeux présenter une caractéristique principale : la fiabilité. Son objectif consiste donc à rendre l’IMOCA 60 aussi sûr et ergonomique que possible pour Kojiro.  

Benjamin a fait la connaissance du skipper lors du Vendée Globe 2016. Peu de temps après, il intégrait l’équipe. Pour lui, le temps passé au sein de l’équipe DMG MORI Sailing Team dépasse le cadre du travail : l’équipe est une deuxième famille, où se mêlent nationalités et caractères les plus divers. Ensemble, les membres de l’équipe prennent part à une aventure - la voile. Avec un bonus à la clé : accéder à des lieux que peu de gens seront amenés à voir. 

La voile est une aventure. Accéder à des lieux que peu de gens seront amenés à voir.

Benjamin Ferron

Constructeur de bateaux et pièces composites : Léo Gonin  

Léo Gonin
Léo Gonin

Constructeur de bateaux, Léo est aussi responsable des pièces composites du voilier. À l’âge de 8 ans, il savait déjà quel était le métier de ses rêves. Ce qui le fascine dans la voile, c’est la symbiose des éléments que sont le vent et l’eau. Au fond, l’objectif doit être de toujours exploiter au mieux les forces de la nature. C’est pour cela qu’il recherche en permanence de nouvelles solutions lorsqu’il conçoit des pièces en carbone.  

Il a fait la connaissance de Kojiro lors du Vendée Globe 2016-2017. Léo se trouvait à bord d’un bateau de spectateurs au moment du coup d’envoi de la course. Il a pu voir de près le skipper japonais sur le point de se lancer dans son aventure sur les océans. Un pur moment d’émotion. Léo apprend plus tard par un ami qu’un poste au sein de l’équipe est libre et envoie immédiatement sa candidature. Aussi longtemps que Kojiro file au-dessus des mers pendant une régate, Léo porte sur lui un talisman : un bracelet en corde dynamique comme on en trouve sur les voiliers – et il ne le retire qu’après le retour de Kojiro.  

Notre objectif est d’exploiter au mieux les forces de la nature.

Léo Gonin

Rigger: Antonio Herrera

Antonio Herrera
Antonio Herrera

Né en Italie, il a vécu en Argentine pendant longtemps avant de rejoindre la DMG MORI Sailing Team en 2022 Sa première navigation c’était en optimiste à l’âge de 13 ans. Depuis, il apprécie cette sensation de connexion avec la nature. C’est ça passion pour la voile qui l’anime chaque jour.

En dehors de la voile, il aime également l’escalade, qu’il aime pratiquer de préférence dans des lieux accessibles uniquement par la mer.

Ce qui me fascine dans la voile, c'est la proximité avec la nature et la passion.

Antonio Herrera

Sailing Academy

Laure Galley
Federico Sampei
Hajime Kokumai
Alexandre Demange

Skipper Trainee: Laure Galley

Laure Galley
Laure Galley

Cette jeune française est passionnée de voile depuis l’enfance. Après avoir obtenu un diplôme d’Ingénieur en Mécanique et Conception à l’université de Belfort-Montbéliard, Laure travaillait en tant qu’ingénieur dans la construction navale lorsqu’elle a rejoint l’équipe. Elle amène ainsi un savoir-faire technique dans l’équipe. Laure aime le travail d’équipe et son enthousiasme pour les nouvelles innovations, les nouvelles technologies, alliés à ses connaissances dans la construction navale et surtout son goût pour la compétition sont des atouts majeurs. Elle a de l’expérience à la fois en en voile légère et en voile offshore. En tant que skipper stagiaire, elle a ainsi la chance de pouvoir développer d’avantage ses compétences.

La technologie joue un rôle essentiel dans les bateaux toujours plus rapides. Ce sport se développe rapidement et je suis ravi d'en faire partie.

Laure Galley

Skipper Trainee : Frederico Sampei 

Federico Sampei
Federico Sampei

Federico fait partie de la DMG MORI Sailing Team depuis sa création en 2018. Dans l’équipe, ce jeune Japonais était en charge des systèmes embarqués de l’IMOCA autre que l’électronique. Il a aussi été le partenaire d’entrainement sur l’eau de Kojiro pour la préparation du Vendée Globe 2020.

Les premiers bords de Federico ont eu lieu lors de la sélection pour l’équipe Japonaise Softbank sur la 35ème coupe de l’America. La voile est alors entrée dans sa vie. En tant que skipper stagiaire, Federico sera un peu plus proche de son rêve de tour du monde à la Voile.

Global ONE, c’est atteindre ensemble un objectif de taille.

Federico Sampei

Co-Skipper Trainee: Hajime Kokumai

Hajime Kokumai
Hajime Kokumai

Hajime a fait partie de l’équipe nationale Japonaise de voile légère de 2018 à 2021. Il a étudié la culture internationale et les sciences du sport à l’université Hosei de Tokyo. Hajime fait partie de la DMG MORI Sailing Team depuis Juin 2021 en tant qu’équipier de l’IMOCA pendant la campagne de représentation.

Japonaise. Sa curiosité pour les technologies et sa campagne pour les Jeux Olympique de Tokyo 2020 font de lui un atout exceptionnel. Hajime est le co-skipper de Federico et est également membre de l’équipe de l’IMOCA en tant qu’équipier de Kojiro.

Vous ne pouvez pas contrôler la nature mais il s’agit de trouver son propre chemin.

Hajime Kokumai

Co-Skipper Trainee: Alexandre Demange

Alexandre Demange
Alexandre Demange

Alexandre finit actuellement ses études d’ingénieur à l’EIGSI de La Rochelle. Travailler dans le milieu de la course au large a toujours été son objectif. C’est pourquoi il a suivi un parcours d’ingénieur généraliste allant du design mécanique à l’électronique en passant par la simulation digitale. Il a réussi à combiner ses études poussés avec une pratique intensive de la voile. En effet, pendant 8 ans, Alexandre était sportif de haut niveau et dans ce cadre il a notamment remporté plusieurs titres nationaux en 420 et en 470 et a fini sur les plus hautes marches de plusieurs podiums internationaux. Il a rejoint Laure en tant que co-skipper.

La voile a toujours été ma passion, je ne me sens jamais aussi bien que sur un voilier.

Alexandre Demange